Newsletter - Septembre 2021

NEWSLETTER #SEPTEMBRE 2021

Bonjour à tous,

“On n’a jamais autant besoin de vacances que lorsqu’on en revient”
(Ann Landers, chroniqueuse en charge du Courrier des lecteurs du journal Chicago Sun-Times)

Avec le mois de septembre, nous voilà revenus à nos bureaux, pleins d’entrain et de courage, prêts à en découdre pour placer nos sujets et convaincre les journalistes de l’importance des informations que nous leur transmettons. Les vacances vous ont-elles permis de bien recharger vos accus ? Quoi qu’il en soit, nous vous souhaitons à tous une bonne rentrée ! Et c’est parti pour un retour en fanfare, n’en déplaise à Mrs Landers.

Plan 1 jeune, 1 solution :
des aides exceptionnelles
pour vos recrutements de (très) juniors

Septembre, c’est également la rentrée pour les étudiants, et nombreux sont ceux qui cherchent encore un stage ou une alternance. Ça tombe bien, la rentrée est pour nos métiers une période très chargée. Alors, si vous preniez un apprenti ou un jeune en contrat de professionnalisation pour vous aider à faire face ? Une excellente occasion également pour transmettre votre philosophie des RP aux nouvelles générations.

image

Et le saviez-vous ? Si vous recrutez un apprenti de moins de 30 ans d’ici au 30 juin 2022, vous pouvez bénéficier d’aides exceptionnelles de l’État, jusqu’à 8 000 € dans certains cas.

En résumé :

1. Aide de 8000 euros par apprenti embauché
Cette aide est attribuée pour tous les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2022. Versée à l'employeur chaque mois lors de la 1ère année du contrat d'apprentissage, sous forme d'échelon de 666.67 €, elle a été mise en place afin d’aider justement et encourager les entreprises à recruter des apprentis.

2. Exonération des charges
L’entreprise est exonérée de la totalité des cotisations salariales d'origine légale et conventionnelle pour l’embauche d’apprentis.

3. frais de formation à la charge de l’entreprise
Toute ou partie importante de la formation est prise en charge par l’OPCO.

4. Période d'essai de 45 jours avant l'embauche
Comme tout employé, l’apprenti a une période d’essai de 45 jours. L’envoi d’un simple recommandé vous permettra de mettre fin à la période d’essai.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la page dédiée sur le site 1jeune1solution: https://www.1jeune1solution.gouv.fr/article/dynamisez-votre-entreprise-grace-au-recrutement-d-un-jeune-salarie-en-apprentissage

image
image

Les événements SYNAP

Après la coupure estivale, vos rendez-vous mensuels e-Café SYNAP et Ateliers SYNAP reprendront en octobre. Comme d’habitude, une invitation vous sera adressée par courrier électronique. Surveillez bien vos boîtes mails !

En attendant, n’hésitez pas à bloquer vos agendas avec notre programme de rentrée :

e-Café SYNAP :

8 octobre – invité : Marx Wast journlaiste à « Zepros »
22 octobre – Béatrice Delamotte, journaliste pigiste gastronomique.

Ateliers SYNAP

Courant octobre : L’inbound marketing couplé aux RP avec un expert de l’inbound marketing 30 novembre : Les RP à l’international

Un nouveau partenariat
en régions

Le SYNAP a profité de l’été pour renforcer encore sa présence en région, par le biais d’un nouveau partenariat avec le Club de la Presse d’Occitanie.

image

L’une des premières actions menées par les deux partenaires sera l’organisation, le 21 septembre prochain, d’un événement en “phygital”, autour du thème : Des blogueurs aux influenceurs : les nouveaux venus dans la relation presse.

Frédérique Pusey, notre Présidente, et Laurent Payet, l’un des Vice-Présidents du SYNAP en assureront l’animation. Au programme de ces échanges :

  • Influenceurs : blogueurs, twitteurs, instagrameurs, tiktokeurs, quelles relations avec les attachés de presse ?
  • Comment les intégrer à la relation presse ? Rappel du contexte historique et sociologique.
  • Un influenceur, comment ça marche ?
  • Et demain ?

L’invitation a été envoyée il y a quelques jours, donc si vous ne l’avez pas reçue, n’hésitez pas à nous la réclamer.

Bienvenue ...

Durant l’été, cinq nouveaux professionnels sont venus rejoindre nos rangs.

Bienvenue donc à :

  • Stéphanie Patfoort (SUP’de Com - Lyon)
  • Madly Pulval-Dady (agence Bpr France - Paris)
  • Guillaume Woodford (agence Bpr France - Paris)
  • Sasha Adjiman (AS Agency RP - Marseille)
  • Agnès Maurin (Club de la Presse d’Occitanie - Montpellier)

Vous n’êtes pas encore membre du SYNAP, mais l’idée vous séduit de plus en plus ? En adhérant maintenant, le SYNAP vous propose un tarif réduit pour le reste de l’année - sous réserve de votre engagement à maintenir votre adhésion en 2022. Alors n’hésitez plus à nous rejoindre dès à présent !

image
image

Chaque mois, nous posons trois questions à un journaliste sur sa façon de travailler avec les chargés de relations médias. Ce mois-ci, Alain Moreno, directeur d’antenne pour Direct en Jeu, une radio connectée basée à Lyon, a accepté de répondre à notre interview.

Bonjour Alain. Quelles sont les relations que tu entretiens avec les attachés de presse et y a-t-il des spécificités à connaître sur ton secteur ?

De façon générale, j’entretiens des relations assez cool avec les attachés de presse, surtout quand ce sont des vrais professionnels qui comprennent que je suis un véritable relais d’information.

Concernant les informations que je reçois, je réponds toujours aux chargés de relations médias qui me les adressent dès l’instant que leurs documents presse sont bien faits. C’est une question de principe pour moi.

En fait, je considère que ma relation avec les attachés de presse doit être basée sur la Confiance - dans ton article, s’il te plaît, mets bien un C majuscule, c’est vraiment important. Quand la Confiance est installée, lorsque j’ai besoin d’une information, je n’hésite pas à appeler ou envoyer un message au chargé de RP pour qu’il me réponde directement ou bien qu’il m’oriente sur le bon interlocuteur. Et la Confiance mutuelle, c’est aussi pour un attaché de presse d’être capable de me dire qu’il n’a pas la réponse mais qu’il se charge de me la trouver. Ce qui m’intéresse c’est d’avoir l’information JUSTE.

Dans ma pratique avec les chargés de relations médias, je cherche à inscrire la relation dans une dynamique de long terme. Et cela va de pair avec le choix de mes interviewés, avec la qualité des informations qu’on m’adresse et le sérieux du professionnel.

Au niveau des spécificités de mon secteur : Direct en Jeu propose de l’information écrite, audio (bien sûr) et vidéo. Il est donc important pour moi de pouvoir avoir toutes ces formes de contenus. Par exemple, Zoom est un outil très pratique qui me permet d’enregistrer et du son et de la vidéo.

Y a-t-il des pratiques qui t’agacent ?

Bien évidemment, mais elles tournent toutes essentiellement à cette notion de Confiance dont je parlais plus haut.

La première pratique qui m’agace est lorsqu’une personne qui me contacte ne s’identifie pas clairement. A qui ai-je affaire ? Un chargé de communication, un attaché de presse, un chargé de promotion ? Bref, c’est important de savoir avec qui je m’entretiens.

La 2ème pratique qui m’agace, mais alors là, prodigieusement, ce sont les attachés de presse qui raisonnent “plan média”. S’ils veulent bâtir un plan média, ils passent par le service publicité. Je ne fais pas de publicité gratuite, je suis là pour informer. Donc, parlez-moi d’information journalistique, d’interviews… mais surtout pas de plan média.

Enfin, les professionnels des agences de communication qui sont spécialisés dans les “relations influenceurs” ont le don de m’agacer. Je suis journaliste, pas influenceur. Par conséquent, le discours ne doit pas être le même, d’autant plus que, contrairement aux influenceurs, moi, j’ai une éthique à suivre qui est régie par nos codes professionnels.

Aurais-tu une anecdote à nous raconter sur ta relation avec des chargés de RP ?

Ah mais des anecdotes, j’en ai de nombreuses...

Je me rappelle d’une attachée de presse dans le domaine du cinéma que j’appréciais beaucoup car tout ce qu’elle m’envoyait était bien construit, complet et précis.

Il n’y a pas si longtemps, sur le Festival des Lumières à Lyon, elle vient me voir en me disant qu’il faut absolument que je rencontre un réalisateur. Je ne le connaissais pas, mais par confiance, je le rencontre, fais mon interview, le mets en boîte et le diffuse sur notre radio.

Le lendemain, le Festival de Cannes annonce le lauréat de la Palme d’Or… Le réalisateur qui remporte le prestigieux prix est celui que j’avais interviewé la veille !

Un grand merci à Alain Moreno pour sa participation ! Et merci également au Club de la Presse de Lyon, qui nous a mis en contact.

Les Pépites du Web

La rentrée de septembre est l’un des temps forts de l’année. Le moment où, comme au 1er janvier, on prend de bonnes résolutions pour être encore plus efficace au boulot. Le moment idéal pour ressortir les cahiers et se lancer dans une formation, pourquoi pas ? Difficile de retourner sur les bancs de l’école avec nos rythmes de travail trépidants. Mais si vous avez envie de vous former à votre rythme et aux horaires de votre choix, alors voici une petite sélection de sites pour vous y aider.

image

#DemainLaPresse la Formation : lancée en 2017 par l’ACPM, c’est une formation certifiante de sensibilisation et de remise à niveau à la marque Presse, exclusivement en e-learning.
Son objectif global est de faire monter en compétence les professionnels qui travaillent pour ou avec les médias en les sensibilisant et en les intéressant à la Presse, à sa culture, à sa transformation, à ses marques et à ses contenus. Disponible sur smartphone, tablette et en appli web, elle est entièrement gratuite et a le gros avantage d’être reconnue par la profession. Déjà 600 professionnels (agences médias, régies, journalistes, étudiants) ont été certifiés. A découvrir sur le site https://www.demainlapresse.fr/demainlapresse-la-formation/

FUN Mooc : malgré son nom, il s’agit là d’un site tout à fait sérieux, FUN étant l’acronyme de France Université Numérique.

image

FUN Mooc est donc une plateforme de MOOC (Massive Open Online Courses, en français « Cours en ligne ouverts à tous ») permettant d'accéder gratuitement à des cours en ligne variés et de qualité. Une quarantaine de thèmes sont proposés : communication, droit, informatique, langues étrangères, management, entrepreneuriat… mais aussi histoire, géographie, civilisations et cultures, arts et design… Des centaines de cours conçus et animés par les enseignants et les équipes pédagogiques des universités et grandes écoles.
https://www.fun-mooc.fr/fr/

image

Openclassroom : Lancée en 2013, cette plateforme de MOOC se concentrait à l’origine sur la programmation informatique.

Elle couvre aujourd’hui de nombreuses autres thématiques : entrepreneuriat (et plus particulièrement dans l’univers des start-up), community management, marketing digital, bureautique… et même les soft skills. Les formations diplômantes sont payantes, mais de nombreux cours sont en accès libre. Petit plus, une recherche guidée en fonction des compétences que vous souhaitez acquérir. https://openclassrooms.com/fr/courses

My Mooc : Vous n’avez toujours pas trouvé votre bonheur ? Faites donc un tour sur le site My Mooc.

image

C'est une sorte de TripAdvisor qui référence plus de 10 000 Mooc, avec des descriptifs, les prérequis, les programmes, des avis d’internautes. L’originalité de cette plateforme : la possibilité de s’abonner à des “playlists”, qui vous aident à progresser sur les thèmes que vous avez choisis en vous proposant les meilleurs articles, podcasts, vidéos et Mooc disponibles sur le web. A vous de jouer ! https://www.my-mooc.com/fr/

image

Le coin lecture

Pour cette rentrée, Laurent Payet vous propose de (re)découvrir un grand classique du domaine de la communication : « La nouvelle communication », ouvrage collectif publié sous la direction d’Yves Winkin aux éditions du Seuil en 1984 et disponible dans vos librairies habituelles au prix public de 9,80 €.Vous n’avez jamais entendu parler de l’école de Palo Alto ? Les noms de Bateson, Birdwhistell, Goffman, Hall, Jackson, Scheflen, Sigman, Watzlawick ne vous disent rien ? Ce classique est fait pour vous.

C’est une passionnante introduction à ce courant de la « nouvelle communication » qui apparaît au milieu du XXème siècle. Cette école s’est positionnée de façon critique face à l’approche linéaire traditionnelle de la communication, en rupture avec un certain rationalisme cartésien.

La communication n’y est plus définie comme une simple affaire à deux mais comme un système circulaire, à multiples canaux « auquel l’acteur social participe à tout instant, qu’il le veuille ou non : par ses gestes, son regard, son silence, sinon son absence ». La célèbre phrase « Communiquer, c’est entrer dans l’orchestre » de Grégory Bateson appréhende la métaphore de l’orchestre comme par opposition à l’image linéaire du télégraphe. Elle induit l’idée que nous faisons tous partie de la communication comme le musicien fait partie de l’orchestre. Mais il n’y a ni chef ni partition, chacun joue en s’accordant sur l’autre. Et tout le monde joue en suivant une partition invisible. Partition que tous ces chercheurs se sont attachés à décrypter.

Pourquoi l’école de Palo Alto ? Tout simplement car ces anthropologues, psychiatres, sociologues, psychanalystes se sont retrouvés à Palo Alto, une petite ville de la banlieue sud de San Francisco, qui a depuis connu une renommée mondiale.

Comme le précise l’auteur du livre, « la communication est donc pour ces auteurs un processus social permanent intégrant de multiples modes de comportement : la parole, le geste, le regard, la mimique, l’espace interindividuel, etc.. Il ne s’agit pas de faire une opposition entre la communication verbale et la communication non verbale. La communication est un tout intégré ».

Yves Winkin commence par nous présenter tous ces auteurs, puis leurs textes et analyses. Il termine par des entretiens avec eux. C’est un passionnant aperçu de leurs théories ainsi qu’une invitation à découvrir chacun d’entre eux. Cette « nouvelle communication », maintenant déjà ancienne, a été utilisée par l’ensemble des communicants et publicitaires dans les années qui ont suivi. Et leurs analyses restent encore, en grande partie, d’actualité, même à l’époque des réseaux sociaux. Ceux qui connaissent déjà ce livre trouveront sûrement plaisir à rafraîchir certaines idées. Et pour les autres, il reste indispensable dès que l’on s’intéresse à la communication.

Bonne rentrée à tous et rendez-vous en octobre pour notre prochain numéro !

L’équipe du SYNAP

Copyright © 2021 SYNAP -Syndicat National des Attachés de Presse & Conseillers RP
26 rue du Capitaine Ferber, 75020 Paris, France