Newsletter de mai 2022
image

“Avril fait la fleur, Mai en a l'honneur.”

Bonjour à tous,

Voici donc le joli mois de mai où, selon la comptine, “les fleurs volent au vent si mignonnement”... et ce en dépit d’une actualité nationale et mondiale bien perturbée.

Malgré ces aléas, le SYNAP continue de plus belle ses activités au service de la profession, Parmi les actions de votre syndicat, son engagement aux côtés de la Filière Communication dans le cadre du Plan Climat, sept engagements pour que notre profession contribue à rendre notre planète meilleure, au moins en ce qui concerne l’environnement !

Une action à découvrir dans les colonnes de cette newsletter, ainsi que toutes les actualités SYNAP de ce mois. Bonne lecture !

_______________________________

Le coin des écoles : à la recherche d'un alternant

Vous envisagez de recruter un étudiant en alternance ? Le SYNAP peut vous aider !

En effet, le SYNAP met désormais à la disposition de ses membres un fichier de 12 Ecoles/Universités et Formations communication en alternance.

image

Ce fichier répertorie les diplômes préparés en alternance de Bac+2 à Bac+5, les périodes et les durées des contrats et les personnes à contacter pour chaque établissement.

Rappelons qu’en tant qu’employeur embauchant un alternant âgé de 18 à 29 ans, vous pouvez toucher une aide d’un montant de 8 000 €, à condition que le contrat d’apprentissage ou de professionnalisation soit signé au plus tard le 30 juin prochain.

_______________________________

image

Le 13 mai dernier, nous avons accueilli dans le cadre de notre e-Café SYNAP, Sophy Caulier, journaliste indépendante (elle tient à ce qualificatif). Sophy collabore avec des médias aussi variés que The Good Life, Polytechnique Insights et Le Monde (rubriques Eco et Management) à qui elle propose régulièrement des idées de sujet.

image

Arrivée au journalisme un peu par hasard, après des études de lettres et d’informatique, Sophy n’a qu’un seul moteur : l’envie d’apprendre et de comprendre. Et cette envie la pousse à s’intéresser à tout ou presque.

Si elle reçoit entre 100 et 200 communiqués de presse par jour, elle s’efforce de tout lire (au moins les objets des mails) avec une préférence pour les envois personnalisés qui lui expliquent en quoi ce sujet pourrait être intéressant pour elle. Et elle est prête à en discuter avec l’attachée de presse, voire même à s’entretenir avec un interlocuteur capable de lui expliquer les tenants et aboutissants d’un sujet. Elle ne publiera peut-être pas un article dans la foulée, mais peut conserver ces éléments pour nourrir un futur article. “N’hésitez pas à me proposer des sujets ! Ce serait bête de passer à côté d’une bonne idée !” nous a-t-elle déclaré. “Mais gardez en tête que l’intention de l’attaché de presse doit rencontrer l’intention du lecteur…”

Pour en savoir plus sur Sophy et sa façon de travailler, vous pouvez consulter son site web : https://sophycaulier.com. Et n’hésitez pas à lui envoyer un petit coucou par mail !

_______________________________

Ils viennent de nous rejoindre


Trois nouveaux adhérents viennent de nous rejoindre :

  • Agnès Vieu (agence Agnès Vieu Communication - Paris)
  • Morgane Lieutet (agence Le Crieur Public - Lyon)
  • Romain Chevalier (agence Noiizy - Strasbourg)

Bienvenue à tous les trois !

Vous aussi, vous envisagez de rejoindre le SYNAP ? N’attendez plus, et remplissez le formulaire en ligne sur le site www.synap.org, rubrique “Nous rejoindre” !

Et pour les adhérents qui n’ont pas encore renouvelé leur adhésion pour 2022, vous pouvez toujours le faire en ligne, en cliquant sur le lien fourni par mail à la mi-janvier.

_______________________________

Plan Climat : le SYNAP s’engage via la Filière Communication

image

Créée en 2016 sur l’instigation d’Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et Président de la Commission Nationales des Services, la Filière Communication regroupe l’ensemble des professionnels des métiers de ce secteur afin de coordonner les actions, les relations au pouvoir politique et trouver des indicateurs communs et reconnus de tous.

Le SYNAP, en tant que membre du Conseil d’Administration de la Filière, participe bien entendu à l'ensemble de ces travaux.

Parmi les chantiers en cours, la Filière Communication a lancé le Plan Climat pour faire face aux enjeux de la transition écologique en poursuivant et accentuant l’engagement de l’ensemble de ses acteurs impliqués dans une stratégie des pas en avant, volontariste, et en s’inscrivant dans un chemin de transition écologique pour ses métiers.

La Filière propose ainsi une charte comprenant 7 engagements :

  1. Chaque métier de la Filière Communication intègre les objectifs de l’accord de Paris 2015 dans sa politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre et en reconnaît le caractère essentiel
    .
  2. L’ensemble des acteurs économiques de la Filière Communication reconnaît les objectifs liés à la transition écologique et les intègre au fonctionnement de leurs structures. Les outils de pilotage de l’empreinte carbone et de réduction d’impact des acteurs de la Filière (Scopes 1 et 2) utilisés par les plus avancés d’entre eux sont partagés, adaptés, et mis en commun dans un ou des référentiel(s), pour aider toutes les structures, quelle que soit leur taille, dans leur trajectoire de réduction carbone.
  3. Les acteurs de la Filière Communication s’engagent à l’évaluation de l’impact carbone des productions publicitaires pour faire évoluer les pratiques, proposer des alternatives de production plus écologiques et examiner les possibilités de relocalisation en France et en Europe.
  4. Les acteurs de la Filière Communication contribuent à élaborer une feuille de route commune d’évaluation de la diffusion des campagnes de communication, en collaboration avec les régies des médias, en faveur d’une mesure harmonisée et d’une trajectoire de réduction de leur impact carbone, sur un ou des référentiel(s) partagé(s) et des engagements concrets mesurables, avec les parties prenantes et les experts qualifiés.
  5. Les acteurs de la Filière Communication renforcent leur contribution pro bono en direction des associations les plus actives en matière de transition climatique et d’inclusion sociale.
  6. Les acteurs de la Filière Communication entreprennent une démarche de formation systématique aux enjeux et aux solutions de transition écologique, en formant en interne leurs personnels, en faisant a posteriori des bilans sur les actions entreprises concernant les démarches de progrès engagées -bilans partagés avec les marques- et en contribuant à la formation des étudiants en marketing et communication.
  7. La Filière Communication s’engage à poursuivre le renforcement des mécanismes de régulation professionnelle de la publicité en élargissant les prérogatives de contrôle de l’ARPP et en proposant une plus grande intégration des parties prenantes dans sa gouvernance.

Ces sept points manifestent une forte volonté d’évolution, de dialogue et d’action avec les pouvoirs publics, les parties prenantes économiques et les acteurs de la société civile, pour résoudre les questions ayant trait à la mise en œuvre de ces engagements et leur donner réalité.

A ce titre, un éco-calculateur a déjà été mis en place afin de mesurer l’empreinte carbone de nos agences ; un outil disponible en téléchargement à l’adresse suivante : https://www.aacc.fr/actualites-et-evenements/commissions/rse/referentiel-de-calcul-carbone-en-libre-acces

_______________________________

Le point Ethique - et tac !

Continuons notre étude de la déontologie avec une question qui revient régulièrement sur les forums RP ou les réseaux sociaux dédiés à la profession : le bon niveau de facturation de nos activités.

Nos codes de déontologie ne statuent pas réellement sur les niveaux d'honoraires. Le seul point qu’ils mentionnent au sujet de nos rémunérations est l’interdiction qui nous est faite de facturer en fonction de nos résultats. Ensuite, chacun facture en fonction de ses frais fixes, de ses charges et de son temps passé.

Certains professionnels proposent des envois de CP pour un prix imbattable: quelques centaines d’euros seulement. Si cela peut faire grincer des dents, dans les textes, rien ne l’interdit.

Mais, dans les faits, si on regarde de plus près ces tarifs défiant toute concurrence, on s’aperçoit bien souvent qu’en fait, ces professionnels n’ont fait que dissocier les différentes parties du service qu’ils proposent. Et lorsqu’on additionne l’ensemble des services nécessaires à une campagne de RP efficace (envoi d’un CP, relances, bureau de presse, rédaction de quelques posts pour les réseaux sociaux…) le total correspond aux tarifs habituellement pratiqués par des chargés de relations médias freelance (vous n’y croyez pas ? Nous tenons des exemples à votre disposition !).

In fine, il ne s’agit pas de concurrence déloyale mais bel et bien d’une présentation particulière, propre à séduire le prospect néophyte en matière de RP. Mais bien souvent, à force d’empiler les forfaits unitaires, la note peut monter plus vite que prévu…

A nous donc d’expliquer, d’éduquer et d’évangéliser nos clients et prospects pour qu’ils ne succombent pas aux chants de ces sirènes.

Vous souhaitez voir aborder un point déontologique précis ? N’hésitez pas à nous envoyer un message par mail (communication@synap.org) ou via le groupe WhatsApp. Et si vous souhaitez consulter l’ensemble des textes régissant notre profession, vous pouvez les retrouver sur le site du SYNAP via le lien suivant : https://www.synap.org/deontologie-professionnelle.

_______________________________

Le chiffre du mois

image

Chaque mois, votre syndicat met en avant un chiffre parlant autour des métiers de la communication. Au sommaire aujourd’hui : l’évolution de la diffusion des médias de presse écrite sur le 1er trimestre 2022, selon l’ACPM. Et encore une fois, le média le plus lu en France reste Ouest France avec 641 238 exemplaires vendus pour un total de plus de 2 millions de lecteurs.

Le 10 mai dernier, l’ACPM, organisme attestant des lectorats de la presse française, a publié son rapport sur le premier trimestre 2022. En résumé, les grandes tendances de ce début d’année :

  • Ouest France est le premier média de France, tant en termes de diffusion qu’en termes de lectorat
  • Le premier canal de consommation des médias est le canal numérique : 46,30 % de la presse sont en effet consommés en ligne.
  • La plus grande progression par rapport à la même période l’an passé a été réalisée par La Croix, avec une progression de 5,67% ; suivi de Libération (+5,44%) et Le Monde (4,86%).

Retrouvez ces résultats en détail sur le site de l’ACPM : https://www.acpm.fr/Les-chiffres/Diffusion-Presse/Presse-Payante/Declarations-deposees-mensuelles-DDM.

_______________________________

Le coin lecture

Les sondages constituent un outil très - trop ? - prisé par nos hommes politiques. Et ce, tout particulièrement lors des grandes échéances électorales, telles que celles que nous traversons depuis plusieurs semaines. Cette omniprésence a poussé Laurent Payet à se pencher sur leur utilisation des sondages, à travers un livre d’Alexandre Dézé : 10 leçons sur les sondages politiques.

image

L'élection présidentielle est terminée. Les élections législatives arrivent. En ces moments particuliers, il est important de revenir aux fondamentaux et de se poser la question des sondages. Omniprésents dans nos vies, ils animent l'ensemble des débats médiatiques et participent, en partie, à la sélection des candidats à la présidentielle.

Qu'en est-il vraiment ? Alexandre Dézé, maître de conférences en science politique, enseignant à Sciences Po, nous rappelle que ces fameux sondages politiques semblent s'être souvent trompés. Comment l'expliquer ? C'est la question au cœur de cet ouvrage. Il est intéressant de noter que l'auteur n'est absolument pas anti-sondage. Il ne critique pas les études quantitatives et qualitatives des instituts de sondage au service des clients les plus divers. Ce sont seulement les enquêtes politiques qu'il remet en cause. Ces sondages ne représentent d'ailleurs qu'une infime partie du budget des instituts. Mais ils leur permettent d'intervenir régulièrement dans les médias et de faire parler d'eux.

Au travers de 10 leçons très facilement abordables, Alexandre Dézé fait le tour des pratiques des sondeurs. Depuis la première leçon, où il explique pourquoi les sondages politiques sont devenus omniprésents, jusqu'à la dixième, où il montre dans quelle mesure ils sont capables de produire des mirages politiques. L'auteur nous invite à nous interroger sur notre propre rapport aux sondages et ainsi sur notre système de croyances en la politique. Il affirme qu'il est légitime de considérer que les sondages ne sont pas forcément "représentatifs" et nous dévoile les opérations de correction des échantillons. Un essai simple, bien argumenté, pointu et très revigorant qui nous permettra, peut-être, d'être un peu moins dupes lors des prochaines élections et de réfléchir à la notion de démocratie sondagière.

10 leçons sur les sondages politiques
par Alexandre Dézé
Editions De Boeck Supérieur
https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807340312-10-lecons-sur-les-sondages-politiques

_______________________________

Vous n’êtes pas adhérent, mais cette newsletter vous a intéressé ? Vous souhaitez rejoindre nos rangs ? Ca tombe bien : un formulaire d’adhésion est à votre disposition sur le site www.synap.org, rubrique “Nous rejoindre”. Quelques clics suffisent pour nous rejoindre ! Nous vous attendons…

A très vite,

L’équipe du SYNAP

Copyright © 2022 SYNAP -Syndicat National des Attachés de Presse & Conseillers RP
26 rue du Capitaine Ferber, 75020 Paris, France